Cigarette électronique en avion : autorisée ou pas ?

Avant, tout un chacun pouvait librement vapoter pendant un vol. Mais au fil du temps l’usage et le transport d’une cigarette électronique en avion furent devenus très réglementés. Néanmoins, il convient tout de même de

Avant, tout un chacun pouvait librement vapoter pendant un vol. Mais au fil du temps l’usage et le transport d’une cigarette électronique en avion furent devenus très réglementés. Néanmoins, il convient tout de même de noter qu’avec certains pays et compagnies aériennes, les mesures sont relativement plus souples.

Cigarette électronique en avion : Les réglementations à connaître

En plus de l’interdiction de vapoter, pour des raisons de sécurités, il existe aujourd’hui différentes réglementions.

Pourquoi on ne peut pas vapoter durant un vol ?

En principe, une cigarette électronique ne pollue pas l’air ambiante. Dans ce sens, on peut donc conclure qu’il ne devrait y avoir aucune raison d’interdire cette pratique en avion. Toutefois, cette interdiction a été décidé suivant trois critères bien définis. Avant, tout vapoter en avion pourrait être considérer comme étant une incitation à consommer de la vraie cigarette à base de tabac. A part cela, même si la vapeur d’une cigarette électronique n’est pas nocive, elle peut tout de même nuire à autrui. Enfin, pour des raisons de sécurité, l’usage de cigarette électronique n’est pas du tout préconisé par l’IATA ou International Air Transport Association. D’après cette organisation, la vapeur émise par ce type de dispositif pourrait certainement faire déclencher les capteurs de fumées dans la cabine. En conséquence, le fait de consommer de la cigarette électronique pourrait engendrer différents dysfonctionnements pendant le vol.

Faut il mettre sa cigarette électronique en soute ou en bagage à main ?

Comme la plupart des vapoteuses sont dotées d’une batterie en lithium, il est tout simplement interdit de les mettre dans la soute. Fortement inflammable, outre les cigarettes électroniques, tout appareil qui est équipé de ce type de batterie doit être emmener en tant que bagage à main selon la décision de l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale) en 2016.

Pourquoi recharger sa cigarette électronique est aussi interdite ?

En dehors de la consommation de cigarette électronique, la recharge de sa batterie est aussi interdite pendant un voyage en avion. La raison à cela est toute simple. Un éventuel surchauffe pourrait à tout moment faire enflammer ou faire exploser la batterie.

Quelles sont les sanctions si on ne respecte pas les réglementations ?

Nombreuses pourraient être les sanctions attribuées à toute personne qui ne suivent pas les réglementations sur le transport et l’usage de e-cigarette en avion. Ça pourrait aller d’un simple avertissement jusqu’à une amende plus la confiscation de l’appareil. Mise à part cela, si par inadvertance ou par méconnaissance, vous avez mis dans votre bagage en soute votre cigarette électronique, votre valise risquerait fortement de ne pas être embarquée à bord de l’avion.

Quelles sont les compagnies aériennes qui autorise le vapotage durant un vol ?

Même si pour la plupart des cas, le vapotage est interdit, certains pays et compagnies aériennes font une petite exception au règlement. Généralement, chez Air France et autres compagnies européennes, cette pratique reste toujours interdite. Par contre aux USA, lorsque l’avion survol certains Etats les passagers disposent la liberté de vapoter à moins que cela ne nuit pas à son voisin de voyage. Pour l’Asie à l’exception de la Chine, qui est le premier producteur de cigarette électronique, presque tous les pays interdisent le vapotage. En Thaïlande par exemple, il est même tout à fait interdit de voyager avec son cigarette électronique sous peine d’une lourde amende.

Transport de lithium et e-liquide en avion : les risques à connaître

Si une batterie en lithium s’enflamme durant le vol, les conséquences pourraient être catastrophiques. Afin de prévenir cela donc, le plus simple serait de bien suivre les consignes de sécurités. Avant tout, il est conseillé de mettre en mode off sa vapoteuse. A part cela, il faut également bien le conditionner pour éviter tout risque d’inflammation ou court circuit.

Comment bien conditionner le e-liquide pendant le voyage ?
Contrairement à la vapoteuse, les e-liquide peuvent très bien être embarquer en soute. Toutefois, il faut aussi suivre à la lettre les règles de sécurité. En plus de bien conditionner vos e-liquides, les réglementations en vigueurs limitent la quantité autorisée en vol. En effet, déjà chaque flacon ne devrait pas contenir plus de 100 ml de e-liquide, après, le tout ne devrait pas excéder 1 litre.