Voyage en Chine, une sacrée surprise

-les gens sont agréables Les gens sont aussi chaleureux que dans le reste de l’Asie. Bien sur à Pékin les gens ne sont pas super souriants. Mais dès qu’on sort de là, les gens vous

-les gens sont agréables

Les gens sont aussi chaleureux que dans le reste de l’Asie. Bien sur à Pékin les gens ne sont pas super souriants. Mais dès qu’on sort de là, les gens vous sourient, vous saluent et vous prennent en photo (des fois à votre insu)

-les gens ne sont pas éduqués
C’est vrai mais ça change vite. On nous avez prévenus que dans les files les gens doublaient tout le temps. Cela ne fut jamais le cas dans les gares où ailleurs. Alors qu’au bout de 2 jours en Indonésie, on s’est déjà fait grillé 2 fois notre place.

Autre exemple: dans le métro les gens s’engouffrent comme des crétins sans laisser les passagers sortirent. Mais s’ils voient une personne plus âgée qu’eux, enceinte ou avec des enfants, ils cèdent leur place immédiatement.

-les chinois mangent tout

C’est vrai! Toutes les parties des poulets, les langues de canards, cerveau de porc et tout les animaux. Et ils mangent relativement peu sucré. Dans les supermarchés, le rayon snacks est composé pour un tiers de viande de poulets ou de tofu épicé, un tiers de chips salé et un tiers de biscuits sucrés.

-les toilettes chinoises

C’est quelque chose dont on entend pas parler avant de venir, mais c’est un des sujets de conversation récurrents, surtout entre passagers occidentaux d’un bus. Il y a des toilettes publiques partout. C’est généralement une rigole où tout le monde s´aligne pour faire son affaire, souvent avec des murets d’un mètre entre les gens et des fois une porte. Mais surtout les latrines publiques sont généralement dégueulasses car l’usage de la chasse d’eau, s’il y en a une, n’est pas très répandue.

Les enfants ont des pantalons fendus. Pratique pour faire ses besoins dans la poubelle ou devant un magasin, et ça évite des milliards de couches.

-les chinois sont bruyants

C’est vrai. Comme dans beaucoup de pays asiatiques, les chinois ne se gênent pas pour le bruit. Et surtout les bruits du corps: raclage de gorge, crachat et masticage bouche ouverte: c’est la bande son de ces deux mois! Pour le crachat, on a vu qu’en ville c’est bien moins présent qu’en campagne: ça évolue.

-les chinois ne parlent pas anglais
Effectivement, plus que dans tous les autres pays que nous avons faits, les chinois ne pigent rien de rien à l’anglais!!! et pour faciliter le tout, les noms chinois sont très très durs à prononcer correctement. une seule solution simple: se faire écrire les choses dont on a besoin.

-la Chine c’est très sur

Comme dans la plupart des pays asiatiques les gens sont sympas et très honnêtes. On peut même dire plus que dans la plupart des pays du monde. Exemple: dans un train blindé de monde, des français expats´laissaient leurs affaires sur leur couchette quand ils allaient manger. Chose impensable dans les Amériques!

-La Chine est un pays touristique

La Chine est hyper touristique, mais 95% des touristes sont chinois! Cela fait un drôle de mélange: des infrastructures hyper développées, mais où personne ne parle anglais. Surtout ne voyagez jamais pendant les vacances des chinois. Et comme on peut passer 3 semaines sans loger avec d’autres étrangers, une connivence se crée facilement.

-les chinois sont des honnêtes

Que ça soit dans les restaurants où le prix n’est pas forcément affiché ou les transports par minibus, les prix sont les mêmes pour tout le monde. Il nous est arrivé une fois de négocier et on a eu un meilleur prix que les locaux. Alors qu’à Bali on a du payer le double des locaux! Pour ce qui est de l’achat de souvenirs, la négociation est de mise.

Les chinois sont économe

Une bonne partie des chinois ont des smartphones, voir des belles voitures. Ils sont attachés aux signes extérieurs de richesse. Pour cela ils n’hésiteront pas à vivre dans des conditions moins bonnes que nous le ferions. Par exemple dans la cité HLM où nous avions fait le couchsurfing les voitures étaient toutes chères et flambant neuves.

La politique chinoise

Dans la série des pires dictatures touristiques la Chine partage le podium avec la Birmanie et le Vietnam.
Cependant il faut faire la part des choses. Les chinois que nous avons rencontrés sont généralement contre le gouvernement. Il y a peu de personnes éduquées et pro gouvernement (s’ils ne sont pas fonctionnaires). Un étudiant nous a même confié que leur prof d’histoire avait dit pendant un cours: « tout ce qu’il y a dans le livre est faux, renseignez-vous par des sources externes à la Chine ». Si il est clair pour tous que la corruption/népotisme est le problème principal, avec des fonctionnaires incapables, la démocratie n’est pas une urgence pour tous.

Effectivement quand on voit le passage à la démocratie des pays du printemps arabe et de la France, on peut se demander ce que ca donnerait pour un pays 10 fois plus grand que l’Égypte, 16 fois plus peuplé dont les différences de richesses sont énormes. Certaines personnes craignent qu’un populiste puisse prendre le pouvoir et qu’il y ait un deuxième Mao. Pour rappel Mao a fait entre 20 et 30 millions de morts entre sa révolution culturelle et les famines que cela a occasionné.

Le Tibet

Le Tibet est actuellement en train de se faire manger par son grand voisin. Un étranger vivant près de la frontière nous à même dit que l’Ouest du Sichuan ressemble maintenant plus au Tibet que le Tibet lui même. Cependant tout n’est pas magnifique n’ont plus au Tibet et tout les tibétains ne sont pas le Dalaï Lama.

Nous avons vu beaucoup de jeunes chinois en voyage pour Lhassa. L’endroit est mythique pour eux. Nous avons pu aussi constater qu’ils suivaient les rites tibétains près des montagnes sacrées. Cette tranche de la population est certainement pas représentative, mais elle existe.

Alors qu’en Chine les rues sont très sures, à Shangrila des voyageurs ont entendu des tibétains saouls se battre en plein milieu de la rue. Une tibétaine a expliqué à un ami qu’il était normal que la femme reste à la maison s’occuper des enfants, et que l’homme aille voir ailleurs s’il le voulait. Une autre personne nous a dit qu’il était invité à manger chez un tibétain. N’ayant pas fait assez de nourriture pour les invités, l’hôte a battu sa femme. Enfin de tout le voyage, nous nous sommes sentis menacés une seul fois, par un tibétain qui nous avait escroqués. N’y voyez surtout pas une justification des terribles actions de la Chine, mais juste l’illustration de la différence entre notre vision des gouvernements et des gens qu’ils gouvernent.