Un voyage écolo au Costa Rica

Sur un étroit isthme séparant le Pacifique de la mer des Caraïbes, Costa Rica a une géographie exceptionnelle. Au fait, il relie l’Amérique du Sud à l’Amérique du Nord, une situation géographique qui, de par

Sur un étroit isthme séparant le Pacifique de la mer des Caraïbes, Costa Rica a une géographie exceptionnelle. Au fait, il relie l’Amérique du Sud à l’Amérique du Nord, une situation géographique qui, de par sa spécificité, a su séduire les passionnés de la nature. Et encore, le pays a su mettre en avant ses atouts touristiques en se positionnant en faveur du tourisme durable. Un concept qui jouit actuellement d’un grand succès et qui a fait du Costa Rica une référence mondiale de l’écotourisme.

Un pionnier de l’écotourisme

En effet, le Costa Rica a tout pour être l’épicentre mondial du tourisme responsable. Sur le sujet, il conglomère sur ses 51 000 km2 5% de la biodiversité planétaire. Aussi, les 27% de sa superficie sont protégés alors que les 13% sont classés parcs nationaux.

De ce fait, le tourisme au Costa Rica va s’orienter sur la visite des sites naturels qui font la notoriété du pays. Entre autres, les volcans, les forêts denses peuplées par des espèces rares et protégées, les parcs nationaux, les plages somptueuses et inexploitées, les cirques de montagnes décorés par des lacs miroitants, des chutes et des étendues d’eau exubérantes : voilà les incontournables du pays!

En commençant par la Vallée centrale et plus exactement à 37km au Sud-Ouest de San José, vous verrez déjà le volcan de Paos, un des plus grands cratères du monde. Avec 1,5km de diamètre et 300m de profondeur, il est reconnu pour la densité de ses panaches. À quelques kilomètres, vous verrez le Waterfalls Garden, un parc national qui, avec les milliers d’espèces qu’il abrite, va vous stupéfaire pour la diversité de sa faune et sa flore.

Sinon, le plus grand parc national qui est d’ailleurs enregistré patrimoine mondial de l’UNESCO est la Amistad. Localisé sur la cordillère de Talamanca, il est étendu sur plus de 193 000ha et abrite plus de 20% de la biodiversité de l’Amérique Centrale. Normalement, 4 différents circuits sont proposés pour la visite du parc alors que les treks peuvent durer entre 1 et 6 jours. Pour compléter le séjour, pensez également à profiter des magnifiques plages costaricaines et exclusivement, la plage de Manuel Antonio ouverte au Pacifique, elle est unique en son genre et figure même parmi les plus belles plages du monde.

Comment organiser son voyage ?

La liste des places écotouristiques à visiter est ici loin d’être exhaustive. Pour que votre voyage soit plus accompli, pensez à aller dans les autres provinces où vous verrez que la nature a été plus généreuse. Pensez à votre assurance voyage, afin de faire de votre séjour un moment d’agrément sans égal.