6 pièges à éviter pour réserver vos billets d’avion

Pas toujours facile de trouver ses billets d’avion au meilleur prix, surtout que les compagnies aériennes redoublent d’ingéniosité pour s’en mettre plein les poches (ou tout simplement pour éviter de couler…). Il existe donc quelques

Pas toujours facile de trouver ses billets d’avion au meilleur prix, surtout que les compagnies aériennes redoublent d’ingéniosité pour s’en mettre plein les poches (ou tout simplement pour éviter de couler…). Il existe donc quelques points essentiels à connaître pour trouver les vols au meilleur prix du marché.

Choisir le bon timing

C’est le concept du « early booking » ou « last-minute », c’est-à-dire réserver vos billets très à l’avance ou au dernier moment. Normalement, vous devriez bénéficier de prix plus attractifs. Quand on parle de prendre ses billets d’avion à l’avance, il s’agit généralement de 7 à 8 mois avant votre date de départ…il faut donc anticiper, ce qui n’est pas toujours évident. Quant au last minute, pour bénéficier de prix cassés, on parle généralement de réservations une semaine à 15 jours avant votre date de départ, ce qui revient à s’organiser au dernier moment. Pratique quand on part sur un coup de tête, mais si vos vacances sont prévues depuis belles lurettes ça peut être un peu risqué…

Supprimer vos cookies

Ça ne m’est personnellement jamais arrivé, mais j’ai entendu plusieurs personnes constater des tarifs évoluer sur leur ordinateur et rester stables sur leur tablette. Il a été mis en évidence que votre historique de navigation peut être à l’origine de tarifs plus élevés sur les vols qui vous intéressent. Ça va même plus loin que ça, il a été prouvé que le type d’ordinateur que vous utilisez peut également apporter des variations dans les offres que vous consultez entre surfer sur un Mac ou sur un PC. La majorité des sites web utilisent des cookies qui leur permettent d’obtenir des informations sur vous et de mieux vous cibler lors de vos prochaines visites. Plusieurs experts ont démontré que les compagnies aériennes utilisent ces cookies pour proposer des tarifs plus élevés sur des vols que vous consultez régulièrement. Si ça vous intéresse vraiment, alors vous êtes prêts à payer ces billets plus chers, voilà le raisonnement. Il est donc bon de supprimer vos cookies avant d’effectuer une recherche sur internet, ou alors de l’effectuer en navigation privée.

Certains experts pensent également que les compagnies aériennes se servent de l’IP Traking (mémorisation de votre adresse IP, un numéro d’identification attribué à votre ordinateur et donc lié à votre localisation), ce qui expliquerait que certaines recherches ressortent différemment d’un lieu de connexion à un autre. Vous pouvez déjouer ce tour en surfant sur votre tablette ou smartphone, si celle-ci n’est pas connectée à votre réseau wi-fi. Ceci dit, la CNIL et la Direction générale de la concurrence viennent de rendre un rapport après enquête qui certifie que les compagnies aériennes n’ont pas recours à ces méthodes. Néanmoins, les experts continuent de pointer un manque de clarté dans la modulation des tarifs, donc prudence !

Attention au yield management

L’objectif du yield management est de gérer les capacités disponibles pour optimiser le chiffre d’affaire de l’entreprise, ce qui consiste à dire que les tarifs des billets évoluent en fonction du remplissage de l’avion. Cette gestion peut entraîner de très grosses variations dans les prix des billets, en fonction des jours de la semaine, des périodes de l’année etc.

Malheureusement, il n’existe pas de feinte pour comprendre les algorithmes et passer outre, par contre il ne faut pas hésiter à prendre son temps et à utiliser les différentes variantes (horaires, parcours, escales, dates). Vous pouvez avoir de bonnes surprises ! Un vol sec en aller simple sera généralement plus cher que si vous prenez directement un aller-retour. Il arrive même que le vol simple soit plus cher que l’aller-retour cumulé… Parfois, il vaut même mieux acheter un aller-retour et annuler le vol retour, malgré les frais d’annulation !

Personnellement, j’utilise souvent skyscanner qui permet de comparer facilement les meilleurs tarifs sur des périodes données.

Evitez les départs / retours le vendredi et dimanche

Selon FareCompare, les jours les moins chers de la semaine pour prendre l’avion seraient dans l’ordre le mercredi, le mardi puis le samedi. Les vendredis et dimanches sont les jours où les tarifs sont en moyenne les plus élevés.

Évitez les heures pleines pour échapper aux frais de réservation élevés

Certaines compagnies aériennes n’hésitent pas à appliquer des frais de réservations plus élevés aux horaires pleines, c’est-à-dire celles que nous privilégions pour acheter nos billets d’avion.

Go-voyage par exemple facturait des frais de réservation variant entre 0 € et 15 € par billet en fonction de l’heure à laquelle vous l’achetiez (gratuit en 4 et 6 heures du matin). Ce n’est plus le cas depuis fin 2013, mais cette technique continue d’exister pour de nombreux sites marchands.

Seul moyen de le savoir : éplucher les conditions de vente à la recherche d’un éventuel planning d’heures creuses / heures pleines. Pas drôle, mais ça peut vraiment valoir le coût.

N’ignorez pas les autres coûts

Ne mélangez pas les bonnes affaires sur des vols de qualité et prix normaux sur des compagnies au rabais… pour les moyens et longs courriers, mieux vaut éviter de voler sur une compagnie qui ne vous offrira pas le confort que vous espérez.

Notez également sur les vols low cost, vous devrez ajouter de nombreux suppléments à prix forts, tels que les repas et surtout les suppléments bagages. Prenez tout ça en considération, car vous pouvez facilement plus que doubler le prix de base de votre billet…

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à mettre en pratique !