Idée de balade à Strasbourg

Entre le stress et le surmenage de la ville, nous avons tous besoin de prendre un jour ou l’autre quelques vacances bien méritées. Mais les Maldives ou le Pérou ne sont pas à la portée

Entre le stress et le surmenage de la ville, nous avons tous besoin de prendre un jour ou l’autre quelques vacances bien méritées. Mais les Maldives ou le Pérou ne sont pas à la portée de tout le monde.

Heureusement, le paradis n’est jamais aussi loin qu’on le pense et il s’agit ici d’une des villes les plus connues de l’Europe. Sa capitale, plus précisément, à savoir Strasbourg. Je peux être sûre de ne jamais m’ennuyer, une fois dans les rues de la ville. En effet, la ville est à la fois jeune, dynamique et historique.

Restaurants, cafés, théâtres, monuments, musées, festivals… Le divertissement est toujours au rendez-vous.

Par quels moyens visiter Strasbourg ?

Commençons par le commencement, c’est-à-dire le transport. Il est vrai que certaines personnes peuvent encore y être réticentes, mais moi, à Strasbourg, je ne prends sûrement pas le bus.

Pour les petits trajets, il n’y a rien de mieux que la marche à pied pour profiter des rues pittoresques et de l’architecture fascinante. Pour les plus longues distances, c’est une autre affaire.

Heureusement, la Communauté urbaine a mis en place pas moins de 500 kilomètres de pistes cyclables, de quoi profiter de Strasbourg écologiquement et agréablement. Tandis que Paris a son Velib’, Strasbourg a son Vélhop.

Pour un premier tour, je conseille vivement la Piste des Forts, de part et d’autre du Rhin.

Si c’est votre première découverte de la ville, ou si vous n’avez tout simplement jamais essayé, vous pourrez visiter Strasbourg en bateau, grâce à l’attraction Batorama. Pour un peu plus d’une heure, vous en apprendrez plus sur la capitale européenne grâce au guide audio en plusieurs langues.

A bord du bateau mouche, vous passerez par les différents quartiers tels que la Petite France, les Tanneurs, les Ponts Couverts, la terrasse Vauban et les quartiers allemands et européens. En plus d’être très ludique, la traversée sur l’eau est aussi romantique.

La Petite France, ou le charme Alsacien

C’est, à mes yeux, le quartier le plus représentatif de l’idée que l’on se fait de Strasbourg. Entre ses ruelles étroites s’élèvent des maisons à colombages, dont les silhouettes médiévales se reflètent dans les eaux des canaux de l’Ill.

Oui, si je ne devais choisir qu’un quartier à visiter à Strasbourg, ce serait celui-ci.

On la surnomme d’ailleurs la « Petite Venise« , de quoi attirer tous les amateurs de paysages de cartes postales. Pour les petits creux, je recommande vivement le restaurant « La Corde à Linge« , spécialisé dans les spätzles.

Le musée d’Art Moderne et Contemporain

Véritable prouesse architecturale de la fin du XXème siècle, cet alliage de granit rose et de verre s’élève sur les rives de l’Ill. De Monet à Hans, en passant par Picasso, Dufy ou encore Spoerri, la collection y est impressionnante, ce qui n’est d’ailleurs pas étonnant lorsque l’on sait que l’espace d’exposition fait 5000 m².

Les œuvres exposées datent à 1870 à nos jours. Une salle complète est consacrée à l’artiste strasbourgeois Gustave Doré, tandis que d’autres sont réservées à la photographie, l’art graphique…

Le parc de l’Orangerie

Véritable havre de paix au cœur de cette ville bouillonnante de vie, c’est l’endroit idéal pour un pique-nique ou une promenade.. Les activités y sont nombreuses. Les amoureux pourront se rendre au Temple d’amour pour un moment romantique, tandis que les petits préféreront le mini-zoo et le manège.

J’apprécie particulièrement la balade en canot au milieu de cet espace vert, avant de faire halte dans une des nombreuses échoppes. Le restaurant Jardin de l’Orangerie est très prisé, grâce notamment à son bowling et sa salle de billard.

Les marchés

Strasbourg dispose de plusieurs marchés tout au long de l’année, dont le plus célèbre est sans doute le marché de Noël.

Ceux qui m’intéressent le plus sont les deux marchés du mercredi, à savoir le marché des fleurs (rue des Grandes Arcades) et celui des livres (rue des Hallebardes et place Kléber).

J’ai également retrouvé des objets très intéressants lors de la Brocante de samedi, qui a lieu en trois points: la place de l’Etal, la place de la Grande Boucherie et à l’angle rue de la Douane.