bien gérer un décalage horaire lors d’un voyage

Qui n’a jamais dit lors d’un voyage : «Je suis jet-lagué, décalé, à l’ouest» ?… Le jet-lag est une expression anglaise issue du jet « réaction » et lag « décalage », qui résume les divers symptômes dont peut souffrir notre

Qui n’a jamais dit lors d’un voyage : «Je suis jet-lagué, décalé, à l’ouest» ?… Le jet-lag est une expression anglaise issue du jet « réaction » et lag « décalage », qui résume les divers symptômes dont peut souffrir notre organisme lorsqu’il doit s’adapter soudain à un nouvel horaire.

On considère que ces effets sont ressentis à partir de 4 heures de décalage par rapport à l’heure de votre point de départ. Pour apprendre à bien gérer un décalage horaire, il faut d’abord écouter votre corps, puis tenir compte de ces petits conseils de base, efficaces, de la part de votre hôtesse préférée, pour améliorer votre condition physique et morale pour un séjour sur place plus serein :

Conseil N°1 :

Avant votre séjour, renseignez-vous sur le climat, la nourriture et le mode de vie local. Connaitre les habitudes des résidents vous rendra les choses plus faciles en étant capable d’anticiper : par exemple les Espagnols dînent très tard et nombre de commerces et restaurants ne sont pas ouverts l’après-midi, il en est de même pour de nombreux pays d’Amérique latine.

Conseil N°2 :

Deux jours ou plus avant votre départ si vous allez vers l’est (Thaïlande, Inde, Japon…), couchez-vous deux heures plus tôt que d’habitude, et inversement pour l’ouest pour afin de préparer votre horloge biologique. Le midi, privilégiez  les protéines et le soir des féculents pour favoriser votre endormissement.

Conseil N°3 :

Une fois que vous êtes à bord de l’avion, réglez votre montre à l’heure du pays et tentez de vous caler sur ce nouvel horaire au moins pour dormir. Essayez d’éviter les somnifères, surtout si vous n’en avez pas l’habitude. Et n’oubliez pas de vous lever et de marcher dans l’avion, régulièrement.

Conseil N°4 :

Côté alimentation, si possible faites un repas chez vous avant de vous rendre à l’aéroport. A bord, à moins de voyager en classe Affaires ou en Première, pas de service ‘à la carte’, mais si c’est possible, choisissez un plat avec des féculents, évitez les crudités et buvez de l’eau plate. Un peu triste certes, mais vous verrez l’arrivée sera plus agréable. Autre conseil, emmenez un mélange d’amandes (natures), noix, noisettes, fruits secs, bons pour l’organisme et parfaits pour combler les petits creux au beau milieu de la nuit à l’autre bout du monde !

Conseil N° 5 :

Après un très long vol, la plupart du temps vous arrivez de jour alors posez vos valises ou sac à dos, prenez une bonne douche tiède (contrairement aux idées reçues l’eau froide endort) et sortez prendre la lumière une vingtaine de minutes sans lunettes pour régler votre fameuse horloge. C’est une séance de luminothérapie gratuite mais ô combien efficace. Faites une sieste de deux heures maximum si nécessaire et n’oubliez pas de mettre un réveil pour sûr de ne pas vous offrir dix heures d’affilée en plein après-midi !

Si vous avez la chance d’être massé, surtout les pieds, allez-y : c’est souverain et les maitres en réflexologie vous le certifieront, tout commence par les pieds !

En ce qui concerne vos médicaments, je vous conseille de programmer une alarme sur votre smartphone pour éviter les mauvaises surprises et décalages.

Cependant, ne modifiez pas vos habitudes durant votre voyage (telles que vos activités sportives), buvez beaucoup d’eau minérale pour drainer et le décalage horaire ne passera pas par vous !